14 mars 2014

Existe t'il une bonne méthode de recherche d'emploi ?

Envoi de curriculum vitae et/ou visite exploratoire
Il arrive que des chercheurs d’emplois, après avoir envoyé des dizaines d’offres de services (lettres de présentation et curriculum vitae) restées sans suites positives, se demandent, après quelques mois, comment réussir à dénicher le poste correspondant à leurs qualifications et à leurs expériences et à y accéder ?
En vérité il n’y a pas une seule réponse mais plusieurs s’ils suivent les étapes que leurs suggèrent leurs conseillers en emploi.
Pour ma part je privilégie un processus en trois actions préalable à éviter (pour bien comprendre les différentes étapes je débuterais en utilisant la négation...)
1)   Ne pas se contenter seulement du curriculum vitae.
2)   Ne pas seulement l'envoyer par courriel ou le placer via Internent dans la banque de CV des entreprises.
3)   Ne pas attendre que la réponse arrive par courriel.  
Aux lieux et places de ces trois actions je suggère de les remplacer par cinq autres qu’il faudra mener jusqu'au bout
1) Rédiger une lettre d'introduction d'une page et demie (maximum de 650 mots) mentionnant vos qualifications, vos expériences et quelques-unes de vos réalisations majeures
2)   Se déplacer chez l'employeur après avoir trouvé le nom du gérant, du patron, du directeur du service où vous voudriez œuvrer… faites des appels à l’entreprise surtout le matin avant 09 :00…
3)   Demander à le rencontrer (être persuasif et faire valoir vos atouts :  Présentation, assurance, attitude positive… Le maître sourire…
4)   Demander à apprendre un peu plus sur l'entreprise
5) Faire accepter le principe d'un suivi dans le courant de la semaine en demandant quel serait le meilleur moment pour que ce contacte soit le plus opportun...
Il me convient de toujours rappeler qu'il est préférable d'agir que de subir.
S'agissant d’objets, de choses, etc. Je dis qu'il est aisé de souhaiter les avoir mais le mieux n'est-il pas d'y aller... de bouger et de tenter de les obtenir ?
Pour un emploi, je conçois que la démarche est presque similaire alors il faut y aller... L'employeur n'en sera que ravi et il verra en vous non pas un chercheur d'emploi mais une femme ou un homme d'action, en mouvement et dynamique... Trois qualités que les +50 ans possèdent... il suffit de les réactiver, de les régénérer et ou de les stimuler.
J’admets que beaucoup sont sceptiques quant à l’efficacité de cette démarche mais je peux dire en connaissance de cause qu’elle est porteuse  de résultats très concluants et positifs pour toutes celles et tous ceux qui l’ont mise en pratique.  
Cependant pour les +50 ans, voici quelques pratiques complémentaires sous forme de suggestions :
Procéder à des visites au cours d'un seul mois en recherchant l’efficacité, en usant de ténacité et de persévérance.  
* Première semaine : 5 visites d'entreprises ciblées (après recherche d'informations: Mission, produits ou services, organigramme, fonctionnement, nombre d'employés, grandeur (PME, PMI, Majeure, Privée, Publique, etc.)
* Deuxième semaine : comme précédemment mais en ajoutant 5 autres entreprises et en éliminant celles qui ne plaisent pas, celles dont l'accueil n'a pas été concluant, etc.
troisième semaine : 5 visites d'entreprises supplémentaires. Éliminer celles qui ne fonctionnent pas tout en faisant le suivi avec celles qui paraissent accessibles ou dont les contacts ont montré de l'intérêt.
*  quatrième semaine : 5 visites d'entreprises en plus des précédentes. Procéder à l'élimination de celles qui restent fermées et dont les ''contacts recherchés (patrons, agent RH, conseillers RH, etc.) sont très occupés''.
Au total et en un seul mois, ce sont 20 entreprises bien ciblées qui sont visitées, au minimum 30 personnes rencontrées (réceptionnistes, agent RH, patrons, etc.) et une vingtaine de cartes d'affaires obtenues (sur lesquelles sont portées des informations cruciales : nom de la personne, poste occupé, adresse courriel, téléphone, etc.
Sur les 20 employeurs, au moins 10 soit 50%, montrent leur ouverture et leur intérêt pour une éventuelle négociation (il s'agit pour le chercheur d'emploi de placer ses services).
Pour conclure, je suis partisan du travail d’équipe ou de groupe parce qu’il est porteur de synergies extraordinaires et l'échange d'informations constitue un tremplin supplémentaire pour atteindre l’objectif final.

Ferid Chikhi

5 mars 2014

Offre de services des chercheurs d'emplois

Ce qu’il faut éviter et ce qu’il faut faire
J’ai souvent réfléchi à ce qui pourrait faire la différence en matière d’offre de services des + 50 ans, des immigrants et des personnes handicapées.  J’en suis arrivé à la conclusion qu'il est préférable d'agir que de subir. 
S'agissant des objets, des choses, etc. Je dis qu'il est aisé de souhaiter les avoir mais le mieux n'est-il pas d'y aller... de bouger et de tenter de les obtenir ?
Pour un emploi, je conçois que la démarche est presque similaire alors il faut y aller...
Voici quelques suggestions pour les + 50 ans en recherche d’emploi...  La visite exploratoire vaut plus que l'envoi d'un curriculum vitae. 

Trois actions à éviter (j'utiliserai la négation...) 
1) Ne pas se contenter seulement du curriculum vitae. 
2) Ne pas l'envoyer par courriel via Internet. 
3) Ne pas attendre de réponse via le même canal. 

Cinq actions à mener jusqu'au bout 
1) Rédiger une lettre d'introduction d'une page et demie (maximum de 650 mots) mentionnant vos qualifications, vos expériences et quelques-unes de vos réalisations majeures 
2) Se déplacer chez l'employeur après avoir trouvé le nom du gérant, du patron, du directeur du service où vous voudriez œuvrer… faites des appels à l’entreprise surtout le matin avant 09 :00… 
3) Demander à le rencontrer (être persuasif et faire valoir vos atouts : présentation, assurance, attitude positive… Le maître sourire… 
4) Demander à apprendre un peu plus sur l'entreprise 
5) Faire accepter le principe d'un suivi dans le courant de la semaine en demandant quel serait le meilleur moment pour que ce contacte soit le plus opportun...
L'employeur n'en sera que ravi et il verra en ce chercheur d'emploi un homme d'action, en mouvement et dynamique... Trois qualités que les trois statuts de chercheurs d’emplois concernés possèdent... il suffit de les réactiver.
Ferid Chikhi

Malgré des mutations profondes du monde du travail

Les méthodes de recrutement stagnent, les profils des candidats changent Observations et analyses  : Les contraintes et les goulets d’étr...